Lechat de la Voisine, généalogie brito-angevine

Pourquoi Jean et Madeleine BOURGET sont-ils frère et sœur ?

Entre Beaupreau, Le Fief-Sauvin, Villeneuve et Le Puiset-Doré navigue une famille BOURGET. Je descends de Madeleine BOURGET d'une part et Jean BOURGET d'autre part.

Madeleine et Jean sont frère et sœur. Comment le sait-on ?

Le mariage de Madeleine avec Pierre GALLARD à lieu le 04/02/1655 à Beaupreau. Elle est dite fille de Simon et Jaquette SIBILEAU. De son côté, Jean épouse Françoise CHAUVIRÉ le 28/07/1670 à Villeneuve. Cet acte de mariage ne mentionne malheureusement pas les parents des époux, on y apprend seulement que les époux sont de Villeneuve.

Au décès de Madeleine, le 16/01/1695 au Puiset-Doré, on apprend qu'elle a un frère prénommé Jean. Mais rien n'indique qu'il s'agisse de l'époux de Françoise CHAUVIRÉ.

Un mariage plus récent donne la clé de la filiation de Jean BOURGET.

Au mariage de Joseph JANNIN et Renée CLÉMOT, respectivement petit-fils de Madeleine et petite-fille de Jean, le 03/02/1723 au Puiset-Doré, il est mentionné une dispense de consanguinité du 3e degré. Cela signifie donc qu'un des grands-parents de l'un est le frère ou la sœur de l'un des grands-parents de l'autre. Parmi les grands-parents de Joseph et Renée, seuls Madeleine et Jean répondent parfaitement à ce critère. On en déduit donc que Jean est le frère de Madeleine et qu'il est par conséquent le fils de Simon et Jacquette SIBILEAU*.

 

 


* Si Jean était frère consanguin de Madeleine, Jacquette SIBILEAU ne serait pas sa mère.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Joomla SEF URLs by Artio
2017  Lechat de la Voisine  globbersthemes joomla templates
logotype
free joomla templates