Lechat de la Voisine, généalogie brito-angevine

Le marquisat de Châteaufromont

Châteaufromont, Saint-Herblon (44) - montage
Image

Le domaine de Châteaufromont s’étend sur les communes de Saint-Herblon, Anetz et La Rouxière. A l’origine il s’agirait d’un château construit vers 1050 par un certain chevalier Fromont, sur la motte féodale du même nom à Saint Herblon.

Image
Motte féodale de Châteaufromont, Saint-Herblon (44)

 

Après les seigneurs Olivier et Garin de Châteaufromont, le siège du domaine est déplacé à La Rouxière, près du lieu-dit actuel de La Cour, où, on en retrouve des traces dans les champs alentours. Châteaufromont passe de mains en mains par transmission ou vente. Dans la liste des propriétaires, on trouve, entre autre, Jean V de Bueil, compagnon de Jeanne d'Arc, les Ducs de Bretagne François 1er et son fils  François II, François d'Avaugour, bâtard de Bretagne et demi-frère de la Duchesse Anne, Jean de Mésanger, Claude des Houmeaux, etc.

En 1683, Châteaufromont fait l’objet d’un rassemblement de seigneuries et est érigé en marquisat par Claude de CORNULIER. Son siège s’installe alors au Château de Vair à Anetz. « Les terres et seigneuries de [Châteaufromont, Vair, Chaffault, Anetz et Savennières], furent érigées en marquisat sous le nom de Châteaufromont, en faveur de Claude de CORNULIER, Président à mortier au parlement de Bretagne »1.

A l'occasion du bicentenaire de la Révolution, on évoque dans un document d'histoire de La Rouxière, le domaine des Cornulier : « Ancien siège de la seigneurie de Châteaufromont, La Rouxière a pour seigneur Madame de CORNULIER [arrière-petite-fille de Claude], veuve d’un Président au Parlement de Bretagne. Elle réside au château de Vair, sur la paroisse d’Anetz. Ce château a été entièrement reconstruit un siècle auparavant… une dîme seigneuriale est affermée à un marchand, Pierre GAUDUCHON, résidant à la Courpennière, paroisse de Varades. »2.

« A Peltré, les seigneurs de Châteaufromont avaient construit un petit manoir sans doute au début du XVIIe siècle. Il subsiste de nos jours »3. On parle, très certainement, ici, du Château de Peltré plus connu sous la simple dénomination « Le Château » à La Rouxière. Quant au moulin de Peltré, il s’agit d’une dépendance du Château construite au XIXe siècle.


 

1. Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France par M. l’Abbé Expilly, Tome II, MDCCLXIV (Archives Nationales [CARAN], usuels, série E11, cote 55A).

2. Extrait de notes illustrant une retranscription du Cahier de doléances de La Rouxière pour les Etats Généraux de 1789 - Nantes Histoire / Comité Liberté, Egalité, Fraternité.

3. Le Marquisat de Châteaufromont : étude d’une seigneurie bretonne sous l’Ancien Régime - Maîtrise d’Histoire d'Antoine PERDRIAU (1996), Université de Nantes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Joomla SEF URLs by Artio
2017  Lechat de la Voisine  globbersthemes joomla templates
logotype
free joomla templates