grande guerre

  • En hommage à tous nos poilus

    « Je ne pense qu'à tous mes frères d'armes qui sont tombés. C'est à eux que les honneurs reviennent. Je ne suis que leur humble représentant ayant eu la chance de survivre. Moi je suis passé au travers de la guerre injuste et horrible. J'espère que la jeunesse d'aujourd'hui n'oubliera pas les combattants des deux guerres qui ont sacrifié leur vie afin qu'elle puisse vivre dans une France libre ». Ainsi s'exprimait le dernier poilu, Lazare Ponticelli, mort ce matin, mercredi 12 mars 2008, au Kremlin-Bicêtre (94).