Mauges

  • « Nous sommes au bon Dieu de Bretagne et au diable d'Anjou »

    Sous l'Ancien Régime, jurdictions provinciales et ecclésiastiques d'entrecroisent. Le territoire diocésain (pouvoir spirituel) ne suit quasiment jamais le territoire de la province (pouvoir temporel). En outre, des zones particulières appelées « marches » apparaissent sur les frontières entre provinces.

     

  • Bénédiction de l'église du Doré

    Ce passage du registre parroissial du Puiset-Doré de 1737 pourrait signifier le début ou au contraire la fin de construction de l'églie Saint-Martin du Doré.

    église actuelle du Doré (1830)Le quinzieme jour de juillet mil sept cent trente sept, en vertu de la commission
    adressée à nous curé de villeneuve de
    la part de mon seigneur l'illustrissime et
    reverendissime Eveque d'angers En datte du vingt et
    huit juin de la susdite année[1737] Mese?? seculaire
    avons fait la Benediction d'Eglise de St martin du doré
    du puiset, En presence des soubsignées Bureau Curé
    de la Remaudière Barbier du doré
    Charle demontineia[Montigné ?] p. Moreau prêtre
    J:Allard prêtre Robert de la basiniere
    p goussard curé du puiset doré
    Treboy
    curé villeneuve
    commissaire pour les presentes
    g. Bernier prêtre
    vicaire du puisetdoré

  • BOURGET, l'origine rémygeo-buzilliacéenne

    BOURGET est étymologiquement l'habitant d'un petit bourg. Ce patronyme est particulièrement présent dans mon ascendance et dans le Maine-et-Loire d'une manière générale.

  • Cirque naturel de Courossé

    Dans les derniers kilomètres avant la confluence de l'Èvre et de la Loire, le cirque naturel de Courossé (parfois prononcé Couroussé) est situé sur la commune de Saint-Pierre-Montlimart (village de Courossé) et la Chapelle-Saint-Florent (point de vue, ancien moulin, grotte et calvaire). Il résulte d'une boucle formée par l'Èvre et constitue un magnifique cadre de ballade.

  • Etienne Davodeau - Les Mauvaises Gens

    ImageLes usines à la campagne, une spécificité des Mauges où, sous l'impulsion du clergé local, les ouvriers se sont organisés pour améliorer leurs conditions de travail et de vie. A travers le témoignage à cœur ouvert de ses parents, Etienne Davodeau brosse, en bande dessinée, cette tranche de l'histoire récente des Mauges et de ses habitants. On est pris entre émoi, rire et espoir. Le maugeois s'y retrouvera à de multiples occasions et les autres découvriront un pays original où le syndicaliste peut aussi être un fervant catholique.

  • Fabien MOREAU et Marie RIZEAU

    Certains couples de mon ascendance laissent perplexe. J'aimerais en savoir davantage, remonter un peu pour percer le mystère.

  • Le territoire des Mauges
    Village des Mauges
    Village des Mauges

    Les Mauges sont un territoire situé au cœur du triangle Nantes – Angers – Cholet et couvrent actuellement la partie sud-ouest du Maine-et-Loire.

  • Les Mauges nouvelles

    Commune nouvelle de Chemillé-MelayAu 1er janvier 2013, Chemillé et Melay ont formé la commune nouvelle de Chemillé-Melay1 et ouvert un nouveau chapitre qui va redessiner le visage des Mauges. Contraintes par la baisse des dotations de l'État, la réforme territoriale et son dernier volet baptisé "loi NOTRe" (pour Nouvelle Organisation Territoriale de la République) les collectivités territoriales phosphorent sur des regroupements partout dans les Mauges et leur voisinage. Outre les dispositions de la commune nouvelle, les intercommunalités devront désormais compter au moins 20 000 habitants. La consigne locale est qu'elle en comportent 30 000 minimum18, ce qui est loin d'être le cas de toutes celle des Mauges à l'exception de l'Agglomération du Choletais.

    Sous l'impulsion du Préfet de Maine-et-Loire, les élus locaux doivent faire connaître leur projet de redécoupage avant l'été 2015. Les fusions retenues entre communes et/ou entre intercommunalités devront être achevées au 31 décembre 20162, autant dire demain. En vérité la France entière est concernée par cette feuille de route mais les élus du Maine-et-Loire sont particulièrement actifs pour ne pas laisser la responsabilité du redécoupage local à l'État.

  • Les pérégrinations de Jean François LORTIE

    Toute mon ascendance se situe essentiellement dans une zone triangulaire entre les villes de Candé (49), Nantes et Cholet, à cheval sur la Loire et les actuels départements de Loire-Atlantique et de Maine-et-Loire. Toute ? Non, une branche déroge à cette terrible règle de l'immobilité géographique. En effet, côté paternel, un certain Jean François LORTIE quitta son petit Perche (ou Perche-Gouët) natal pour s'établir en Anjou au début du XVIIIe siècle.

  • Massacres du Fief-Sauvin et Villeneuve

    ImageA l'instar des paroissiens du Puiset-Doré, les habitants du Fief-Sauvin et de Villeneuve n'ont pas été épargnés par les colonnes infernales en particulier la 9e colonne dirigée par Cordelier particulièrement zêlé à appliquer les décrets d'anéantissement de la Vendée militaire et d'extermination de ses habitants. Indistinctement, hommes, femmes, enfants, vieillards sont sommairement exécutés principalement en mars et février 1794. Les corps sont parfois enterrés par les proches là où cela semblait le plus rapide. Les registres de Villeneuve de 1794 montrent que la période est chaotique. Les événements sont désordonnés et renseignés par le prêtre MARTIN selon l'arrivée de l'information, parfois 1 an après la disparition.

  • Massacres du Puiset-Doré

    Image

    Le 1er août 1793, la Convention décrète la "destruction de la Vendée" au nom du salut de la Révolution. De janvier à septembre 1794, cette décision va être mise en application par l'intermédiaire du général Turreau, nouveau chef de l'armée de l'Ouest, à la tête de 12 "colonnes infernales" chargées de ravager la Vendée militaire par le feu et la bayonnette afin de mater définitivement la rebellion.

  • Pourquoi Jean et Madeleine BOURGET sont-ils frère et sœur ?

    Entre Beaupreau, Le Fief-Sauvin, Villeneuve et Le Puiset-Doré navigue une famille BOURGET. Je descends de Madeleine BOURGET d'une part et Jean BOURGET d'autre part.

    Madeleine et Jean sont frère et sœur. Comment le sait-on ?

  • Un deuil éphémère

    ImageQuand le mariage n'était pas encore d'amour, les obligations de deuil ne semblaient pas convenir à tous. Il n'était point temps d'attendre pour Pierre BOURGET du Marillais.

    En effet, en la funeste date du 28 février 1677, Pierre BOURGET enterre la défunte Mathé FOUSCHARD, son épouse, au Marillais. Le lendemain il épouse en la même paroisse du Marillais, Charlotte GUIET, veuve de Jan ABELINE.

  • Victimes des guerres de Vendée à La Boissière-du-Doré

    La guerre civile opposant les vendéens aux bleus sévit également dans la paroisse de la Boissière (44), actuelle Boissière-du-Doré. Les circonstances de la mort donnent une idée du chao semé par les auteurs des exactions. On imagine les atrocités subies par les habitants enlevés avant d'être assassinés. Merci à Valérie JOUSSEAUME pour l'établissement de cette liste issue des bulletins municipaux de La Boissière (1905-1911). En caractères gras, mes ancêtres.

  • Yves Naud - Un arbre, deux clochers, une histoire

    Couverture

    Villedieu-la-Blouère des origines à la fin du XIXe siècle

    Excellent ouvrage que celui d'Yves Naud concentrant le fruit d'année de recherches et de trouvailles sur l'histoire des Mauges et plus particulièrement celle de la commune de Villedieu-la-Blouère autrefois lieu d'une commanderie de Malte et peut-être d'une préceptorie des Templiers à l'époque des croisades. Le secret des cénotaphes déposées aujourd'hui en l'église de Saint-Christophe de la Blouère pourra-t-il un jour être percé ? Affaire à suivre...