savoir généalogique

  • « Nous sommes au bon Dieu de Bretagne et au diable d'Anjou »

    Sous l'Ancien Régime, jurdictions provinciales et ecclésiastiques d'entrecroisent. Le territoire diocésain (pouvoir spirituel) ne suit quasiment jamais le territoire de la province (pouvoir temporel). En outre, des zones particulières appelées « marches » apparaissent sur les frontières entre provinces.

     

  • Cousin ou ancêtre ?

    La notion d'ancêtre est parfois confondue avec celle de cousin. Beaucoup pense que les ancêtres sont tous ceux qui nous précèdent dans le temps. Mais ancêtres et cousins occupent des positions différentes vis à vis de l'individu dont on étudie la généalogie.

  • Fabien MOREAU et Marie RIZEAU

    Certains couples de mon ascendance laissent perplexe. J'aimerais en savoir davantage, remonter un peu pour percer le mystère.

  • François BOUYER, né en Mayenne-et-Loire

    Mon ancêtre François BOUYER est né le 12 mai 1790 dans le département de Mayenne-et-Loire. Késako ?

  • Jean-Louis Beaucarnot - Comment vivaient nos ancêtres ?

    De leurs coutumes à nos habitudes

    On ne le présente plus, Jean-Louis Beaucarnot, grand généalogiste sévissant dans la presse et sur nos ondes nationales, a recueilli ici l'histoire du quotidien de nos ancêtres. Une écriture simple et amusante qui déroule la chronologie des événements sur un jour, une année, une vie,... Ce livre éclaire vos recherches généalogiques et balaie les idées reçues.

  • La majorité au cours de l'Histoire

    Date

    Hommes

    Femmes

    Régime

    Février 1556 30 ans 25 ans Henri II
    20/09/1792 21 ans 21 ans Convention
    21/03/1804 25 ans 21 ans Napoléon Bonaparte - 1er Consul à vie - loi du 30 ventôse an XII
    21/06/1907 21 ans 21 ans IIIe République - Armand Fallières
    05/07/1974 18 ans 18 ans Ve République - Valéry Giscard d'Estaing

    Sources : (Saint-Priest-des-Champs-Passionnément)
    - "Traité de droit civil, d'après Le Traité de Planiol" par Georges Ripert et Jean Boulanger (Paris - 1956).

  • Le cahier de doléances de la province de Bretagne

    Alors que le débat du redécoupage régional fait couler beaucoup d'encre, les archives départementales de la Loire-Atlantique ont acquis pour la modique somme de 26 000 € le manuscrit du « cahier de doléances de la province de Bretagne ».

  • Les archers de la garde écossaise

    Image

    Au début du XVe siècle, Charles VII constitue officiellement sa garde écossaise, témoignage de la confiance mutuelle entre la France et l'Ecosse. Qui étaient ces hommes venus d'Ecosse pour protéger le roi de France ?

  • Les clins d'œil généalogiques

    Il arrive lors de recherches généalogiques d'assister à des coïncidances troublantes, ce que l'on peut appeler des clins d'œil. J'en ai fait l'expérience à deux reprises.

  • Localisation patronymique

    Les recherches généalogiques permettent parfois la localisation du foyer originel d'un patronyme et de ses variantes. On peut alors savoir d'où provient un nom de famille. Voici quelques exemples :

    • VOISINE, VOISINNE : région du Louroux-Béconnais (49)
    • SOURICE, SOURISSE : région du Fief-Sauvin (49) et Beaupréau (49)
    • BOURGET : région de Saint-Rémy-en-Mauges (49), La Chapelle-Saint-Florent (49), Beaupréau (49)
    • SAUCISSE : Saint-Herblon (44) mais aussi département du Calvados
    • GAUDICHON, GAUDUCHON : région de Maumusson (44)
    • LORTIE : région de Soizé (28) principalement et région de Brou (28)
    • AUDIGANE, AUDIGANE : région de Saint-Pierre-Montlimart (49)
    • LEFOU : région de Bouzillé (49)
    • L'ALLOUÉ, ALLOUÉ : région de Soudan (44) et Erbray (44)
    • FLEURANCE : région de Tillières (49)
    • GUIMBRETIÈRE : région entre Sèvre et Moine (49)
    • JONCHÈRE : région d'Anetz (44), Belligné (44), La Chapelle-Saint-Sauveur (44)
  • Loi du 15 juillet 2008 relative aux archives

    La loi no 2008-696 du 15 juillet 2008 relative aux archives abaisse le délais de communincabilité des actes d'état-civil à 75 ans. Elle est applicable depuis le 15 juillet 2008. En savoir plus

  • Trouver une filiation sans acte de mariage

    Dans toute généalogie, la voie la plus rapide pour remonter le temps et trouver ses ancêtres est la consultation des mariages où sont mentionnés, jusqu'à une certaine époque, les parents des conjoints. Pour de multiples raisons, certains actes de mariage demeurent introuvables ou muets sur les parents des conjoints. Que faire alors pour poursuivre l'ascendance malgré tout ?

  • Un deuil éphémère

    ImageQuand le mariage n'était pas encore d'amour, les obligations de deuil ne semblaient pas convenir à tous. Il n'était point temps d'attendre pour Pierre BOURGET du Marillais.

    En effet, en la funeste date du 28 février 1677, Pierre BOURGET enterre la défunte Mathé FOUSCHARD, son épouse, au Marillais. Le lendemain il épouse en la même paroisse du Marillais, Charlotte GUIET, veuve de Jan ABELINE.